Si c’est la sécheresse, l'herbe ne pousse pas!

 

Il semblerait que l’administration ait besoin qu'on lui rappelle les banalités les plus désarmantes. Depuis le mois juin, notre département connaît une sécheresse sévère. Les éleveurs
nourrissent en plein été les vaches, brebis et chèvres comme en plein hiver.

Les prairies ont été brûlées par la canicule et par une sécheresse qui semble ne plus finir. L’effort de re-semis est énorme et va coûter cher, si tant est qu’il soit possible de semer,
pour l'instant sur la poussière c’est impossible.

JA et FDSEA ont donc écrit au Préfet pour demander une reconnaissance au titre des Calamités Agricoles.

GEL - INFOS VITICULTURE

 

La FDSEA, avec le Syndicat AOC Cahors et le Syndicat IGP Côtes du Lot, ont organisé une réunion d'information ce mercredi 15 novembre à Puy l'Evêque afin d'informer sur les démarches engagées, les dispositifs mis en place et les revendications qui demeureut, pour faire face aux conséquences du Gel.
Retrouvez ci-après le diaporama présenté lors de la réunion et un bref rappel des points clés.

 

Gel 2017 : Report TFNB

 

Suite aux demandes de la FDSEA, des syndicats spécialisés et dans l'attente de la mise en oeuvre de dégrèvements d'office , la DDFIP du Lot accorde exceptionnellement un report d'échéance de la TFNB au 31 décembre 2017 pour les viticulteurs et les producteurs de noix et châtaignes.

GEL - DES CONSTATS TRES ALARMANTS - PREMIERES DEMARCHES

 

Les gelées successives de la fin du mois d'avril ont causé de graves dégâts sur tout le département, avec des conséquences diverses selon les cultures touchées. Vigne, noyers, pruniers, châtaigniers, melons, grandes cultures... ont été impactés à des degrés divers.
Même si les constats ne sont pas définitifs, on peut malheureusement déjà parler d'un aléa majeur historque. Sur les vignobles et les vergers de noyers notamment, la situation est catastrophique avec de larges secteurs entiers touchés à hauteur de 80% voire 100%. Le vignoble de Cahors, en particulier, est très gravement impacté.
Le réseau FDSEA - JA, avec ses partenaires, a déjà initié les premières démarches pour déclencher des mesures d'accompagnement afin de soutenir les exploitations qui seront les plus fragilisées.

Sècheresse : visites terrain à l'initiative de FDSEA-JA

 

Après l’excès d’eau de ce début d’année, le manque de précipitation enregistré depuis le mois de juin et les fortes chaleurs de l’été ont des conséquences dramatiques sur la ressource fourragère de l’automne et du printemps prochain. Les visites de terrain organisées à l’initiative du syndicalisme FDSEA-JA par la chambre d’agriculture et la DDT ont permis de dresser un état des lieux provisoire des conséquences de cette sécheresse sur les exploitations lotoises.

SECHERESSE : DE PLUS EN PLUS PREOCCUPANT !

 

La sécheresse s'installe et, chaque jour qui passe, la préoccupation de fait de plus en plus vive. Après un printemps historiquement très arrosé, les précipitations ont cessé au début de l'été, jusqu'à battre des records, depuis plus de 50 ans !
Les responsables professionnels JA et FDSEA se sont saisis de la question. Ils ont engagé un premier état des lieux via leurs réseaux et convoquent une Cellule de Crise Sécheresse avec leurs partenaires du Conseil de l'Agricuture Lotoise.

 

Sécheresse 2015 : imprimé calamité et demande d'aide de la région à retourner avant le 31 mai 2016

 

Suite aux démarches engagées par le syndicalisme FDSEA-JA à compter de juillet 2015, avec le soutien de la Chambre d’Agriculture, le caractère de calamité agricole est enfin reconnu. Depuis le 4 avril 2016, un arrêté du Ministère de l’Agriculture permet la mise en œuvre de la procédure calamité « Pertes de Fonds sur prairies ».
En parallèle, et grâce aux demandes répétées du syndicalisme majoritaire, la mesure « reconstitution des prairies » voté par le Conseil régional va permettre l’octroi d’une aide calculée à partir des achats de semences liés au renouvellement des prairies. 

 

Facebook